logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
     
 

Evolutions
Compagnie des archers de St Martin en Campagne

 

Le tir à l’arc est l'un des plus anciens sports encore pratiqués. Il s'est développé en même

temps que la civilisation. Véritable progrès humain, il peut être comparé à la découverte

du feu ou à l’invention de la roue.

 

 

 



L'arc entre dans la bataille



En 1200 avant JC, les Hittites et les Assyriens tirent leurs flèches depuis des chariots et

deviennent de redoutables adversaires en temps de guerre. Ils fabriquent leurs arcs avec

différents matériaux – du tendon, de la corne et du bois – et leur donnent une nouvelle

forme incurvée, qui les rend plus courts, plus puissants et plus faciles à manier pour un

archer à cheval.

 

 



Une histoire noble



Le tir à l’arc est le sport de prédilection des pharaons égyptiens de la 18e dynastie (1567-

1320 avant JC). Des siècles plus tard, les premiers tournois connus ont lieu en Chine,

sous la dynastie des Zhou (Chou), entre 1027 et 256 avant J.-C. Ces événements sont

fréquentés par la noblesse chinoise. Bien plus tard, des écrivains anglais honoreront l'arc,

pour ses glorieuses contributions aux victoires de leur pays dans les batailles de Crécy,

Azincourt et Poitiers.

 

 



L’archer le plus décoré



En 1900, le tir à l’arc apparaît pour la première fois aux Jeux Olympiques. Il est disputé en

1904, 1908 et 1920 puis de 1972 jusqu’à nos jours, après une parenthèse de 52 ans. Le

Belge Hubert Van Innis est l’archer le plus décoré de l’histoire olympique. Il concourt en

1900 et 1920, remportant six médailles d’or et trois médailles d’argent.

 

 

JO de Londres – 1908

 

 

 

 

 

 
     

 

Mentions Légales

 

© Copyright Cré@tion GB - SM pour la compagnie des martins tireurs